webleads-tracker

La législation française et européenne en matière d'accessibilité numérique
Accessibilité et législation

Accessibilité numérique : quelles législations en matière de sous-titrage vidéo ?

accessibilité numérique

 


L’Europe est une véritable locomotive en marche en ce qui concerne la protection des droits des citoyens et l’amélioration de leur quotidien. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit des citoyens en situation de handicap. L’Europe souhaite promouvoir la notion d’accessibilité à ces citoyens.

Attention cependant aux raccourcis, en effet, l’association des notions d’accessibilité et de handicap, nous ramène souvent en premier lieu, aux question d’accessibilité des fauteuils roulants. Mais le handicap moteur n'est qu'une infime partie de cet engagement européen. Les personnes sourdes et malentendantes n'échappent pas à ce désir légitime d’accessibilité et notamment, d’accessibilité numérique.

L’accessibilité numérique en France

Pour rappel, Le terme d’accessibilité est défini en France par l’article 47 de la loi du 11 février 2005 comme « l’accès à tout type d’information sous forme numérique quels que soient le moyen d’accès, les contenus et le mode de consultation ». Les outils numériques doivent ainsi être rendus accessibles aux personnes handicapées, tous handicaps confondus.

Quelques définitions :

La directive «Accessibilité» votée le 26 octobre 2016 définit l’accessibilité numérique comme «l’ensemble des principes et des techniques devant être respectés lors de la conception, de la construction, du maintien et de la mise à jour de sites internet et d’applications mobiles afin de les rendre plus accessibles».

Elle prévoit entre autre que les services publics devront fournir une «déclaration d'accessibilité détaillée, complète et claire». Un «mécanisme de signalement» devra être mis en place pour permettre aux utilisateurs de faire remonter des problèmes et de demander qu'un document soit rendu accessible.

La notion de handicap est quant à elle largement appréhendée, elle se réfère ici à tous les handicaps susceptibles d’affecter l’accès au web, et concerne notamment les handicaps auditifs et neurologiques.

En effet, dès lors qu’une personne est atteinte d’un tel handicap, elle rencontre des difficultés dans l’utilisation de certains appareils du quotidien, et notamment internet. Aujourd’hui le numérique fait partie du quotidien de chacun, que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle. La lutte contre l’exclusion implique de ce fait, l’appréhension des personnes handicapées.

La France fait donc de l’accessibilité numérique un impératif de citoyennetéet une priorité du gouvernement. L’administration française est donc soumise à 4 grands principes d’accessibilité numérique :

Principe 1 : Un site perceptible
Principe 2 : Un site utilisable
Principe 3 : Un site compréhensible
Principe 4 : Un site robuste

De nombreuses sociétés privées et startups mobilisent leurs actions afin d’accompagner ce projet européen d’accessibilité numérique.

Le sous-titrage, une réponse à l’enjeu d’accessibilité numérique

Nous l’avons vu, l’accessibilité numérique est devenue un enjeu majeur, Internet doit être accessible à tous. Le sous-titrage apparaît alors, comme l’une des solutions mise en place pour répondre à cet objectif.

A noter qu’il existe deux types de sous-titrage :

  • Le sous-titrage externe : Il est connu sous le format .srt ou .ass et est indépendant de la vidéo. Il peut donc facilement être modifié via des logiciel comme SublimeText, et intégré à des lecteurs vidéos. Le fichier .srt est également accepté par les plateformes comme YouTube ou Viméo.

  • Le sous-titrage incrusté : Il est intégré directement dans la vidéo. Il ne peut donc pas être modifié ou ajouté séparément.

Le sous-titrage répond donc à cet objectif d’accessibilité numérique car il permet aux personnes présentant une déficience auditive d’avoir accès à des contenus audio et vidéo. Pour rappel, cette population représente environ 6 millions de personnes en France et 360 millions dans le monde (soit plus de 5% de la population mondiale).

La solution Authôt de retranscription et sous-titrage

Authôt, est une start-up française spécialisée dans ces problématiques d’accessibilité numérique. En effet, notre solution de retranscription automatique et manuelle permet de transformer l’audio en texte et d’en obtenir les sous-titres en un clic !
Aujourd’hui, de nombreux clients dans tous les secteurs, font appel à notre service de sous-titrage
: Condé Nast pour les Médias, FUN pour l'Éducation et les MOOCs etc.

La technologie Authôt fonctionne en effet sur un système de reconnaissance vocale multi-locuteurs. Authôt se charge de votre fichier audio ou vidéo pour vous fournir le script et les sous-titres dans le cadre du sous-titrage externe. Mais Authôt propose également l’incrustation de vos sous-titres à vos vidéos, dans la police et le format voulu. Ainsi vos vidéos postées sur les réseaux sociaux ou les sites internet, ainsi que les MOOCs répondent aux normes d’accessibilité numérique.

Nous participons enfin à de nombreux projets sociaux et bénévoles afin d’améliorer le quotidien des personnes sourdes et malentendantes. Que ce soit avec La Brèche TV, ou encore l’association BrailleNet.

tester l'application Authôt

Authôt. vous parlez. Nous écrivons.

 
 

 

5.00 avg. rating (97% score) - 2 votes
Vous aimerez aussi