webleads-tracker

Sous titrage vidéo automatique et Langues des Signes Française | Authôt
Accessibilité et législation

Le sous titrage vidéo au service de la Langue des Signes Française (LSF)

Le sous-titrage, un complément utile à la Langue des Signes Française ou LSF

LSF


L’apparition de la Langue des Signes Française LSF


L’abbé Charles Michel de l’Épée a été le premier entendant connu à s’intéresser aux modes de communication des « sourds-muets » en observant un couple de jumelles sourdes communiquer entre elles par gestes en 1760. C’est ainsi qu’il a découvert l'existence d’une langue des signes. Il ouvrit par la suite une véritable école pour sourds qui deviendra l’Institut national des jeunes sourds, aujourd’hui Institut Saint-Jacques, à Paris.
Le développement de la LSF s’est vu fortement réfréné avec le Congrès de Milan en 1880 durant lequel est décrété l’abandon de la langue des signes dans l’enseignement. Trois raisons sont invoquées :

  • la LSF ne serait pas une vraie langue,
  • la parole aurait été donnée par Dieu comme moyen de communication,
  • les signes empêcheraient les sourds de bien respirer, ce qui favoriserait la tuberculose.

Il faut attendre 1991 et la loi Fabius pour voir réapparaître la langue des signes, cette loi favorise en effet le choix d’une éducation bilingue pour les sourds. C’est la loi de février 2005 sur l’accessibilité qui viendra reconnaître la LSF comme « langue à part entière ».


La LSF, présente dans de nombreux secteurs


Nous l’avons vu, la LSF a été remise sur le devant de la scène grâce à la loi de février 2005 sur l’accessibilité numérique. Depuis, de nombreuses initiatives se développent afin de mettre en avant l’apprentissage de la LSF.
Selon les statistiques, ce serait en effet plus de 70 millions de personnes qui seraient sourdes ou malentendantes dans le monde.
Nous avons choisi d’en discuter avec Marjorie, bénévole dans une association de LSF à Saint Nazaire :


Bonjour, alors est ce que tu peux te présenter s'il te plaît ?
Bonjour, je m'appelle Marjorie, j'ai 49 ans.

Tu fais partie d'une association de langue des signes française, est ce que tu peux nous en dire plus sur cette association ?
Je fais partie de la maison de quartier de l'immaculée à Saint Nazaire. On fait des cours de langue des signes en initiation simplement et on a aussi une partie "Signe and Song" on apprend des chants signés. Donc on signe les paroles des chansons sur une bande son.

D'accord, ça fait combien de temps que tu es dans cette association ?
Donc maintenant ça fait quatre ans, que je suis dans cette association. Les deux premières années j'ai appris la langue des signes et depuis deux ans j'essaie d'initier principalement les parents, grand parents d'enfants sourds et malentendants.

Quelle a été ta motivation pour intégrer cette association ?
Etant donné que j'étais en invalidité je ne pouvais plus travailler donc, je voulais absolument faire quelque chose qui puisse aider les autres. Je me suis aperçue qu'il y avait très peu d'enseignement de langues des signes ou que c'était très coûteux et qu'on n'aidait pas les parents ou les enfants de personnes sourdes et malentendantes. Ou alors c'était très très cher, les formations donc je voulais aider ces gens là.

Quel a été l'événement le plus marquant ? Est ce que tu as participé à des choses particulière dans cette association ?
Les choses les plus marquantes, au niveau de la formation en langue des signes, ça a été d'initier un groupe de terminale. Et sur la partie "Signe and Song", donc les chants signés, on a fait partie d'un concert avec Camille sur les escales et c'était sur la chanson "Seeds". C'était la première fois qu'on allait sur un grand événement avec une chanteuse connue.

Dans ce genre d'événement, il y a une chanson et vous participez avec la langue des signes derrière comment ça se passe exactement ?
Alors c'était la chanteuse avec son groupe qui chantait la chanson. Et nous, on
signait la signification de la chanson, qui est une chanson en anglais, donc de ce fait on a signé ces paroles pour que les sourds et malentendants puissent comprendre la signification de la chanson.

Ok, très intéressant, est-ce que tu as un petit mot à ajouter sur la langue des signes en général, un petit message à faire passer ?
Un petit message à faire passer ce serait justement que la majorité des gens puissent un petit peu communiquer en signe pour intégrer plus facilement les gens sourds et malentendants.

Ok, super, merci Marjorie.
Merci, au revoir”


Rendez vos vidéos en LSF plus accessibles grâce au service sous-titrage


Authôt crée en 2012, est le spécialiste de la retranscription automatique de la Parole en Texte. De par l’augmentation des problématiques d’internationalisation des contenus vidéo, nous avons développé un service de sous-titrage. Nous répondons de ce fait, à la demande d’accessibilité numérique des contenus (loi février 2005).
De nombreux clients dans tous les secteurs, font appel à notre service de sous-titrage : Condé Nast pour les Médias, FUN pour l'Éducation et les MOOCs etc.
De plus, nous participons à différents projets afin d’améliorer le quotidien des personnes sourdes et malentendantes. Que ce soit avec La Brèche TV, ou encore l’association BrailleNet.
Nous avons enfin récemment, participé au Salon de la Surdité en Belgique, afin de retranscrire et sous-titrer les différentes conférences.
Le sous-titrage apparaît donc comme un complément de choix à la LSF afin de rendre les contenus vidéos accessibles à tous.

tester l'application Authôt


Authôt Vous parlez Nous écrivons.

Sources : 

langue-des-signes-francaise.fr
informations.handicap.fr
vivason.fr
fmq-saintnazaire.fr
youtube.com
vimeo.com
blog authôt

 

 
 

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Vous aimerez aussi
16 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez