webleads-tracker

Voix-off, voice-over et sous-titrage : avantages et inconvénients !
Accessibilité et législation - Marketing: vidéo, sous-titrage et retranscription

Voix-off, voice-over et sous-titrage : avantages et inconvénients !

Post-production : voix-off - voice-over et sous-titres

 

Au sein du processus complexe de réalisation de vidéos que ce soit à la télévision, au cinéma, en entreprise la post-production est souvent méconnue. Ainsi, en plus du montage, il y a la partie non négligeable de la bande-son. En effet, pour certaines productions audiovisuelles, il va falloir ajouter ce que l’on nomme la voix-off. Pour ajouter des explications, des émotions à l’intrigue… En outre, afin de rendre l’œuvre encore plus accessible, nous favorisons de plus en plus les sous-titres. Et non pas uniquement pour de la traduction classique. De ce fait, nous vous expliquons ici les avantages, les inconvénients et les différences entre la voix-off, le voice-over et les sous-titres.

Post production et voix-off

Post production et voix-off

Tout d’abord, nous allons nous intéresser à la technique de la voix-off. Pour bien comprendre ce concept, il faut commencer par la « voix-in ». En effet, lorsque vous voyez un personnage à l’écran en train de parler et que vous entendez sa voix, la voix est « in ». Elle est dans l’image.

La voix-off est donc le contraire de la voix-in. Il s’agit de toutes les voix que vous entendez dans une production audiovisuelle sans voir à l’image le personnage parler.

Par exemple, une voix qui commente sans jamais apparaître -, une voix qui permet d’entendre les pensées des personnages. Un bon exemple est la voix de Marie-Alice dans Desperate Housewives. Elle commente ce que font ses copines à Wisteria Lane mais on ne la voit presque jamais à l’écran ! La voix off ne « parle pas » à l’image.

De ce fait, la technique de la voix-off est particulièrement employée dans les bandes-annonces, les documentaires et la publicité. Elle sert à attirer l’attention du spectateur et à renforcer la compréhension de contenu de la vidéo et des images.

Ainsi, la plupart des agences de production vidéo seront unanimes quant au fait que le contenu audio d’une vidéo surtout explicative est tout aussi important que le contenu visuel !

Avantages et inconvénients de la voix-off

Il y a plusieurs manières de procéder : enregistrer par soi-même la voix-off, la faire enregistrer par un acteur ou utiliser une voix de synthèse.

Si vous l’enregistrez par vous-même c’est plus authentique, peu coûteux et vous pouvez davantage la modifier si nécessaire. Cependant, c’est chronophage et de plus ou moins bonne qualité en fonction du matériel que vous avez à votre disposition.

Ensuite, si vous travaillez avec un acteur, un comédien, la voix est souvent plus professionnelle, rythmée avec les bons tons et intonations. C’est un son original déjà de bonne qualité. Néanmoins, c’est forcément plus coûteux et si vous avez besoin de modifications et de mises à jour, vous êtes dépendant de l’acteur en question.

Enfin, selon le logiciel de synthèse vocale utilisé, c’est souvent peu coûteux et rapide ! En revanche, ce n’est pas toujours apprécié de la part du public et la qualité est variable.

La technique de voice-over

Le voice-over : une technique d’expert

Souvent confondues, voix-off et voice-over sont pourtant deux techniques bien distinctes. En effet, alors que la voix off correspond à la voix d’une personne qui n’est pas à l’image, le voice-over consiste à remplacer, ou à superposer, la voix originale par le texte traduit. Sans tenir compte des mouvements de bouche. On peut ainsi soit substituer complètement la traduction à la version originale ou alors laisser cette dernière en fond sonore.

Par exemple, lorsque dans des documentaires, des reportages, on assiste à une interview en anglais. On entend bien la voix de la personne interviewé en fond mais on entend surtout la traduction en français qui à été ajoutée par-dessus.

Pour bien comprendre la subtilité, cette technique est également différente du doublage, qui consiste à remplacer la bande son originale par celle produite dans la langue souhaitée.

Le voice-over : une technique d’expert

Le voice-over est une technique qui nécessite l’intervention d’un expert. En effet, cette technique nécessite un processus de traduction particulier en amont. Le linguiste doit d’abord analyser le mouvement de lèvres originel. La traduction doit s’y conformer. Quitte à faire des modifications de textes.

Avantages et inconvénients du voice-over

Ce type de techniques nécessitent de vraies compétences et de l’expertise de la part de différents services de production : les comédiens, l’enregistrement synchrone et la post-production avec montage, mixage, encodage et nettoyage de la bande sonore.

Moins coûteux que le doublage, les techniques de voice-over et de voix-off sont des alternatives intéressantes au sous-titrage qui obligent souvent le spectateur à se concentrer davantage sur la lecture que sur l’image. Le voice-over offre ainsi plus de souplesse et de rapidité.

Post-production et sous-titrage

Pour favoriser l’accessibilité numérique, accéder à des contenus étrangers et apprendre une nouvelle langue, les sous-titres sont de plus en plus utilisés en post-production audiovisuelle.

Le sous-titrage est un procédé multilingue qui vise à afficher à l’écran la traduction synchrone de contenus audio. De ce fait, il s’agit de restituer fidèlement et correctement le message initial, tout en respectant diverses contraintes de visibilité.

Par exemple, le temps d’affichage d’un sous-titre ou le nombre maximal de caractères autorisés. Faire appel à des traducteurs et des professionnels en audiovisuel c’est avant tout s’assurer de sous-titres adaptés et corrects. Ce professionnel respecte les mêmes règles que le transcripteur, à savoir :

Règles de transcription et sous-titrage

  1. La réalisation de recherches pour une meilleure cohérence : le sous-titreur veille à la pertinence de la terminologie et du style du document original.
  2. Une écriture fluide et naturelle
  3. Une traduction de qualité
  4. La mention d’éléments non verbaux pertinents : tels que des sons, des rires ou encore un accent particulier. Généralement, ces indications sont mentionnées entre parenthèses et en italique, pour une meilleure compréhension.
  5. Un souci de précision : en raison du peu d’espace disponible, les phrases doivent être courtes et concises, afin de ne pas submerger le lecteur d’informations et de faciliter sa lecture
  6. L’utilisation de timecodes, ou références temporelles, qui permettent d’intégrer de manière synchrone les sous-titres en bas de l’écran, afin d’éviter tout décalage.​

Les avantages du sous-titrage sont multiples

Il y a maints avantages au sous-titrage, nous vous en avions déjà parlé lors de précédents articles. Il s’agit ainsi notamment d’une méthode simple et moins coûteuse que le doublage. De plus, le script issu de la transcription ou de la traduction permettra également de gagner en visibilité, tout en élargissant son public cible. Enfin, il faut savoir que les logiciels de sous-titrage prennent en charge tous les alphabets, dans les deux sens de lecture.

Nous espérons que cet article vous permet d’y voir plus clair entre ces techniques complexes de post-production. La voix-off, le voice-over et le sous-titrage ont chacun leurs spécificités et toute leur place pour différents besoins et types de vidéos. Si vous aussi vous souhaitez bénéficier de notre expertise en sous-titrage, n’hésitez pas à nous contacter !

tester l'application Authôt

Authôt. Vous parlez. Nous écrivons.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote
Vous aimerez aussi
Emergence du podcast
L’émergence du podcast
16 juillet 2019
36 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez