webleads-tracker

Les évolutions des technologies autour de l'apprentissage d'une langue
Marketing: vidéo, sous-titrage et retranscription

Les évolutions des technologies autour de l’apprentissage d’une langue

 

Aujourd’hui, apprendre une nouvelle langue est de plus en plus accessible. Avec l’émergence du web et des technologies, l’apprentissage des langues a bien évolué. En effet, l’apprenant peut s’appuyer sur différentes plateformes, applicationsLa question est alors de savoir si à force de s’appuyer sur des technologies qui utilisent une intelligence artificielle, l’utilisateur va apprendre efficacement des subtilités langagières très spécifiques aux humains… C’est pourquoi, nous nous inscrivons tout comme la startup Pipplet dans une approche qui combine expertise humaine et technologique.

L’apprentissage d’une langue

Tout d’abord, nous allons analyser les avantages des nouvelles technologies pour apprendre une langueCe qui explique le succès et la démocratisation des plateformes d’apprentissage en ligne d’une langue. En effet, il en existe une multitude : Babbel, Duolingo, Busuu, Qioz… Nous ne comptons plus les applications qui permettent d’apprendre des langues sur le web, n’importe quand, n’importe où. Dans le secteur du e-learning, l’apprentissage des langues fonctionne plutôt bien. En fait, on est passés de logiciels sur CD, des cours en présentiel ; à des plateformes intuitives, des applications accessiblesSans oublier le support clé de la vidéo dans l’apprentissage d’une langue ! C’est beaucoup plus facile et ludique ainsi !

Apprendre une langue est une haute montagne à franchir. Lorsque l’on apprend une langue, il y a beaucoup d’étapes à respecter : lire, écrire, comprendre et parler la langue étrangère. C’est un travail de longue haleine ! Et pour passer les obstacles et apprendre efficacement, chaque apprenant aura ses préférences. C’est pourquoi, les technologies évoluent pour pallier certains blocages dans ce processus complexe et également accélérer l’accessibilité d’une nouvelle langue.

Par exemple, plus besoin d’attendre l’heure du cours hebdomadaire pour pratiquer !

Apprendre une langue via une application

L’apprentissage d’une langue

Désormais, beaucoup d’apprenants utilisent donc des applications dédiées.

Par exemple, Duolingo le leader du secteur, se spécialise dans les exercices simples, comme les textes à trous ou les QCM. Le but est d’assimiler le vocabulaire de base d’une langue étrangère, parmi toutes celles proposées.

D’autres applications vont se concentrer comme Busuu sur l’aspect conversationnel de l’apprentissage d’une langue. La plateforme incite ainsi à créer des conversations entre les utilisateurs sur des thématiques précises. Qioz, quant à lui joue la carte de l’apprentissage d’une langue grâce aux séries TV.

Comme vous le voyez, les technologies ne sont pas du tout un frein à l’apprentissage, bien au contraire ! En effet, les technologies viennent appuyer l’apprentissage et répondre aux différents besoins, aspects autour d’une langue. Il y a autant de pistes d’apprentissages, de types de formations, que d’utilisateurs et de préférences. Par extension, il peut donc y avoir autant de plateformes web, d’applications, que de formes d’apprentissages. C’est en partie pour cela que les formations en ligne sont en plein essor !

En fait, certains apprenants vont vouloir se focaliser sur l’expression orale ce qui est le cas sur Babbel par exemple alors que d’autres vont préférer l’écrit de Duolingo.

De plus, cela dépend aussi du niveau de l’apprenant. Certaines personnes vont simplement avoir besoin de « rafraîchissement », alors que d’autres personnes vont vraiment se lancer dans une nouvelle aventure. Quel que soit l’objectif de l’apprenant, l’application vient renforcer et compléter son apprentissage d’une langue.

Les technologies utilisées en milieu universitaire et professionnel pour apprendre une langue

Par ailleurs, nous notons qu’en plus d’un apprentissage linguistique individuel, de plus en plus d’acteurs collectifs s’y mettent également. En effet, si les grandes écoles et les universités s’y sont mises, ce n’est certainement pas par hasard. Aujourd’hui, les établissements d’enseignement supérieur français donnent à leurs étudiants directement accès à des MOOC et des plateformes en ligne d’apprentissage des langues.

Par exemple, Fun, Coursera ou Tell Me MoreCette diversité d’approches et cette popularité accrue montrent bien l’intérêt de l’évolution des technologies autour des langues.

Nous assistons au même processus en milieu professionnel. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire appel à des professionnels pour évaluer et accompagner leurs collaborateurs dans l’apprentissage d’une langue étrangère ou le maintien de leur niveau.

Mais, l’apprentissage des langues étrangères est-il démocratisé pour autant ? Ces types d’apprentissages dématérialisés sont-ils vraiment efficaces ? Suffisants ?

Les limites des applications actuelles

Le problème majeur de ces technologies est le caractère souvent superficiel des apprentissages finalement effectués de cette manière. Ces applications permettent ainsi une première initiation. Cependant, dès lors que l’apprenant souhaite approfondir, entrer dans des règles de grammaire, de conjugaison, d’expressions idiomatiques, cela reste encore limité.

Même pour notre exemple de Busuu qui favorise les échanges et la communication entre utilisateurs, cela reste succinct car automatisé. Il n’y a pas de vérifications derrière. Ainsi, malgré les progrès de certaines plateformes, l’intelligence artificielle IA a encore tout un monde à exploiter. Notamment en termes de suivi, de personnalisation, d’évaluation. En effet, il reste notamment un challenge de taille : pouvoir recommander à l’apprenant des exercices, des épreuves adaptées à son niveau. De lui créer un parcours personnalisé, sur mesure… De vérifier concrètement l’évolution de l’élève et son bon apprentissage.

Apprendre une langue de manière dématérialisée

Apprendre une langue de manière dématérialisée

En effet, selon des chercheurs spécialisés, dans le processus d’apprentissage d’une langue sur le web, la révolution de l’IA se fait encore attendre. La personnalisation souhaitée s’arrête encore souvent à des mécanismes de « répétitions espacées ». C’est-à-dire que pour optimiser la révision du vocabulaire de la langue et la mémorisation sur le long terme, un même mot sera re-proposé à intervalles réguliers en fonction des réponses de l’apprenant.

Des applications linguistiques de langues étrangères mais aussi pour l’apprentissage du français comme Babbel et le projet Voltaire utilisent ce processus de « répétitions espacées ». Mais ce processus ne répond pas à un besoin d’adaptation vis-à-vis de l’apprenant, ni de recommandation.

Si certaines applications comme Lingvist et Duolingo essaient bien de personnaliser leurs séquences d’exercices en fonction de diagnostics de niveaux, leurs progrès à ce sujet restent encore mince. Ils s’appuient davantage dans la force de l’apprentissage en ligne et du web, que de l’utilisation de l’IA.

De plus, selon Jean-Marc Labat, il s’agit d’un vrai pari académique. En effet, comme les solutions accessibles qui répondent aux exigences du public en termes de personnalisation se font encore attendre, cela reste difficile pour les passionnés et les apprenants. Comme il le souligne, nous sommes face à un vrai défi qui « consiste à mener de front développements technologiques et production de contenus linguistiques ».

Des tests linguistiques déterminants

Afin de répondre à ces enjeux, une solution optimale est d’instaurer des tests linguistiques. Cela permet d’assurer un vrai suivi, de mettre l’apprenant en conditions réelles.

Ainsi, nous vous présentons la startup Pipplet. Ils apportent une solution d’évaluation de la connaissance d’une langue pour les collaborateurs en entreprise, des candidats dans le cadre de recrutements… Ainsi, parfaitement conscients de l’importance des certifications quant aux compétences pour les langues étrangères, Pipplet a mis au point un système qui combine technologie et talent humain. Ce système évalue précisément le niveau de chaque apprenant qui passe leurs tests.

Pipplet

Le but de ces tests est de jauger d’abord les bases des compétences dans une langue étrangère pour l’apprenant. Ensuite, de pouvoir améliorer les capacités linguistiques de l’apprenant en fonction. Ainsi, les tests en ligne se concentrent sur des mises en situation réelle. A la fin de l’évaluation, une certification reconnue est délivrée à l’apprenant.

Évaluation et expertise humaine

Authôt rejoint Pipplet dans la conviction que la technologie doit être associée aux compétences humaines pour répondre au mieux aux exigences d’une langue étrangère. C’est pourquoi, nous proposons un service de relecture et de traduction couplé à notre application de retranscription automatique en ligne.

Nous travaillons avec une centaine de professionnels dans les différentes langues proposées aussi bien pour vos fichiers audios que vidéo. Ce sont des dactylographes, rédacteurs ou traducteurs natifs.

Nous allions donc le meilleur des nouvelles technologies et de leurs évolutions, avec une évaluation et une analyse experte humaine.

En somme, il est évident que les évolutions et différents progrès technologiques pour l’apprentissage des langues étrangères est un vrai plus, que les opportunités du secteur sont nombreuses. Cependant, l’IA a encore un long chemin à faire ! Il est donc encore préférable aujourd’hui pour s’assurer d’un certain niveau et de qualité, de recourir à l’expertise humaine sur ce sujet. Pour tout projet de traduction audiovisuelle n’hésitez pas à nous contacter !

tester l'application Authôt

Authôt. Vous parlez. Nous écrivons.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Vous aimerez aussi
36 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez