R&D

L’influence de l’intelligence artificielle dans la reconnaissance automatique de la parole

L’influence de l’intelligence artificielle dans la reconnaissance automatique de la parole

 

En tant qu’experts en reconnaissance automatique de la parole, nous veillons tout particulièrement aux actualités et innovations autour de l’intelligence artificielle. En effet, le rôle de l’IA est crucial en machine learning. En outre, pour les développements des technologies en traduction automatique ou encore en écriture. Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises ont compris l’importance majeure de l’intelligence artificielle pour l’avenir. Cependant, il est fondamental aussi de prendre du recul et d’analyser leurs performances, leur influence.

Intelligence artificielle et reconnaissance automatique de la parole

Intelligence artificielle et reconnaissance automatique de la parole

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle, la voix et la reconnaissance automatique de la parole prennent beaucoup d’ampleur.

Comme le souligne aquiladata.fr, la communication orale, vocale est de plus en plus importante et liée aux nouvelles technologies. En effet, aujourd’hui on peut par exemple en tant que particulier « activer notre smartphone via une simple commande vocale, on peut dicter à sa voiture la destination souhaitée. On peut même demander à un assistant vocal de commander à manger ». L’intelligence artificielle, dans son lien avec la parole, intervient à tous les niveaux.

En milieu professionnel, les avancées de l’intelligence artificielle, de la reconnaissance automatique de la parole permettent par exemple de transcrire automatiquement des discours. De plus, de traduire, d’écrire automatiquement et même de suggérer des phrases, de communiquer.

Toutes ces actions de communication sont rendues possibles par les capacités des IA et par les informations accessibles directement par notre voix, nos mots.

En fait, comme la parole est un moyen de communication fondamental chez l’Homme, les scientifiques essayent en permanence de l’analyser afin de la comprendre et de l’utiliser. Depuis les années 1950, bon nombre de chercheurs ont eu pour objectif d’automatiser les processus d’interprétation de la parole. En outre, d’automatiser les processus de production de contenus à partir de la voix, des discours, des mots prononcés oralement.

Tous ces travaux concernant la reconnaissance automatique de la parole ou RAP se concrétisent aujourd’hui par des appareils et des systèmes intelligents par exemple les assistants vocaux.

tester l'application Authôt

L’IA développe sa propre voix

De ce fait, l’IA développe à présent sa propre voix. En effet, c’est une réflexion qui nous vient de The Conversation. Lorsque l’IA se met à “prendre la parole”, il est intéressant de s’interroger quant aux différentes opportunités et menaces qu’un tel phénomène implique.

Récemment, un cadre de Google, Timnit Gebru, a été mis à la porte. Ce licenciement a suscité le buzz car cette personne travaillait sur les risques associés aux capacités d’une IA qui prend la parole. Une certaine catégorie d’intelligences artificielles qui accomplissent des prouesses. En effet, elles savent utiliser le langage même sans le comprendre.

Ces outils, applications de « traitement automatique des langues » sont aussi bien impressionnantes et populaires, qu’à prendre un peu avec des pincettes. Voire peut-être même dangereuses. En fait, ces applications concernant la parole peuvent notamment vous suggérer des fins de phrases. En outre, elles peuvent même créer leurs propres textes…Elles ont donc une influence importante.

Nous vous en avions déjà parlé sur le blogPar exemple, GPT-3 d’OpenAI Microsoft peut générer des textes qui se rapprochent beaucoup de « vrais textes », créés par des humains.

BERT est un autre modèle s’appuyant sur l’intelligence artificielle et qui fournit l’analyse sémantique nécessaire à de nombreux logiciels et applications. Par exemple, pour de la recherche d’informations, ou encore de la traduction automatique.

Des intelligences artificielles qui s’expriment

Des intelligences artificielles qui s’expriment

Ainsi, lorsque l’on perçoit la puissance de ces outils, de ces modèles, des intelligences artificielles de manière générale, il n’est pas surprenant de se demander aussi quels en sont les risques.

Sans entrer dans le fonctionnement, l’objectif derrière est clair : analyser des volumes conséquents de données langagières, orales, pour en extraire des « modèles de langage ». L’innovation avec les plus récents outils de parole et d’IA réside dans leur complexité, la quantité de textes qui les façonnent. Le « hic », reste la compréhension relative à la conscience, aux pensées humaines. En effet, de tels systèmes apprennent, répètent, mécaniquement. Cela reste de la simple performance, de l’exécution.

Concrètement, les intelligences artificielles manipulent des mots, produisent, mais sans rien comprendre. Sans aucune stratégie. Sans aucune connaissance de leur environnement, du monde, de ses subtilités, de ses histoires et de ses émotions.

tester l'application Authôt

Intelligence artificielle : les dangers d’une telle prise d’autonomie

Comme pour chaque innovation, ces intelligences artificielles apportent aussi leur lot de risques, de dangers. En effet, il est évident que la mise au point de ces systèmes langagiers, montre une réelle avancée en termes de génération de textes cohérents. Ce type de textes automatiques, décidés par une IA qui dans un certain sens « prend la parole ». Cela peut effectivement s’appliquer à des textes comme des questions-réponses, des traductions automatiques. Ce sont des textes très demandés pour lesquels il peut être intéressant de gagner du temps. Elles gagnent donc en autonomie.

Néanmoins, sans aucune compréhension de ce qu’elle créée, l’IA peut abreuver le web, les médias de milliards de faux textes, de fausses informations. Qui plus est sans aucune saveur, personnalisation. Une personnalisation qui nécessite encore un regard, une expertise, un approfondissement humain non artificiel.

Intelligence artificielle : on est encore loin de remplacer l’Humain

Selon la-croix.com, il y a débat dans le monde des intelligences artificielles. Certains professionnels croient fermement en une autonomie accrue pour les intelligences artificielles. D’autres pensent bel et bien que la machine ne remplacera jamais l’Humain.

En fait, l’intelligence artificielle « n’a rien à voir avec celle des humains. Par exemple, elle n’a pas d’intelligence émotionnelle, ni d’intelligence collective, pas de culture, de corps. Une IA correspond plutôt à une imitation de l’humain par un ensemble de technologies ».

Cependant, ce sont les tâches, les automatismes accomplis par les IA qui sont « intelligentes ».

Selon vie-publique.fr, outre les « impacts sur la vie quotidienne, ces technologies peuvent aller jusqu’à modifier les frontières entre l’homme et la machine ». Notamment en termes d’avenir professionnel, d’emplois. Cette conception d’un avenir une IA intelligente et qui communique prend une place conséquente dans le futur du travail se discute. Cela suscite des dangers, des menaces et également des opportunités.

En somme, quand l’IA prend la parole cela peut aussi bien effrayer qu’impressionner ! Tout dépend de l’utilisation que l’on en fait, du domaine auquel cela s’applique.

Pour bénéficier de notre expertise et de nos outils en ligne de transcription et de traduction en Direct n’hésitez pas à contacter nos équipes dès à présent !

tester l'application Authôt

Authôt. Vous parlez. Nous écrivons.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Vous aimerez aussi
5 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez