Accessibilité et législation

Compatibilité des navigateurs web : Google et Microsoft s’associent

 

Chez Authôt, nous sommes particulièrement attentifs à l’accessibilité numérique. Nous poursuivons ainsi dans notre rubrique « accessibilité et législation ». Ce nouveau sujet porte sur la compatibilité des navigateurs web. En effet, on assiste régulièrement à de nombreux progrès du côté des nouvelles technologies en faveur de l’accessibilité et de l’inclusion. Par exemple, pour les personnes ayant des troubles de la parole, des difficultés motrices et qui vont communiquer avec leurs yeux. En outre, récemment les professionnels du secteur de l’édition se mobilisent pour rendre les livres accessibles notamment pour les personnes malvoyantes, mais pas uniquement. Concrètement, quel que soit l’entité, le type de contenus, le handicap, la pathologie, il est important d’œuvrer en ce sens. De ce fait, une bonne nouvelle ici est l’association de Google et Microsoft pour améliorer la compatibilité des navigateurs web. Pourquoi cette association est-elle majeure de la part de ces deux géants tech américains ? Quels sont les enjeux ? C’est ce que nous allons voir ensemble ici.

tester l'application Authôt

La compatibilité des navigateurs web 

Tout d’abord, pourquoi parle-t-on de compatibilité pour des navigateurs web ? Qu’est-ce que c’est et pourquoi est-ce si important ? 

En fait, il existe plusieurs navigateurs web, interfaces, modes de fonctionnements différents pour avoir accès à internet. Google Chrome de Google, Firefox de Mozilla, Edge de Microsoft. Selon, renow.public.lu, la compatibilité browser ou navigateur web consiste à « rendre un site cohérent et utilisable quel que soit son support ordinateur, tablette, smartphone, TV et son navigateur ». 

Cela signifie que quelle que soit l’interface, le support matériel choisi, toutes les informations, tous les contenus doivent être clairement identifiables, visibles, accessibles. En cela, la comptabilité a un rôle essentiel. 

Comme l’indique aussi agenceici.com, il est fondamental que votre « site soit compatible avec la majorité des grands navigateurs du marché : Chrome, Internet Explorer/Edge, Safari et Firefox. Un site se doit de respecter la norme W3C qui devrait assurer cette parfaite compatibilité […]. Cependant, plus le site a de pages, plus le risque d’une légère incompatibilité est élevé ». 

En effet, les navigateurs ont des « réactions » qui diffèrent selon les codes HTML, CSS et JavaScript

De ce fait, un site bien construit, optimisé pour la compatibilité est un site dont les contenus sont accessibles, maniables par plusieurs langages, des contextes, des supports distincts. 

Rendre les navigateurs compatibles 

Le problème est qu’il y a une telle diversité de configurations, qu’il faut pouvoir choisir les bonnes. En outre, prendre en compte les différents paramètres et adapter l’expérience utilisateur en fonction. 

En fait, aujourd’hui un utilisateur accède à internet avec beaucoup plus de possibilités, d’appareils qu’auparavant. Pour le moment, chacun a ses propres caractéristiques aussi bien techniques, esthétiques et ergonomiques

De plus, certains navigateurs web évoluent plus vite que d’autres, certains sont même devenus obsolètes. De ce fait, cela explique qu’il est complexe de rendre les navigateurs compatibles. C’est un vrai défi. Comme le rappelle également renow.public.lu, sans un vrai consensus, partenariat, il est « impossible d’avoir des versions identiques en fonctionnalité ou en design entre plusieurs versions de navigateurs éloignées en date ». 

Google et Microsoft s’associent pour une inter compatibilité des navigateurs web 

Association Google et Microsoft

 

La compatibilité des navigateurs web est majeure pour l’accessibilité des contenus et l’amélioration de l’expérience utilisateur ou UX. En effet, en s’associant pour rendre les contenus lisibles et cohérents…Les entreprises tech pourraient bien révolutionner internet ! 

Ainsi, selon, siecledigital.fr, en matière de compatibilité des navigateurs web, Google et Microsoft ont décidé de s’associer. Le but est de pouvoir améliorer la compatibilité des principaux navigateurs web du marché. De plus, cela permet une certaine uniformité entre les différents navigateurs. En effet, afin de résoudre « les problèmes de compatibilité rencontrés par les développeurs sur les différents navigateurs, Google et Microsoft se rassemblent autour d’un projet commun ». 

En fait, à l’heure actuelle, chaque navigateur web a son propre fonctionnement, système d’affichage. Google et Microsoft qui s’associent pour un rendu cohérent et similaire entre les différents navigateurs, cela marque un vrai effort global. Une association qui pourrait effectivement avoir beaucoup d’impact. 

tester l'application Authôt

Tendre vers une expérience homogène et impactante entre les différents navigateurs 

Cette annonce d’association marque un tournant pour toutes ces entreprises qui tendent à offrir à différents utilisateurs une expérience harmonieuse, homogène et impactante entre les navigateurs web existants aujourd’hui. 

Comme l’a indiqué en mars un développeur chez Microsoft Edge, Kyle Pflug, la « compatibilité des navigateurs est aujourd’hui l’un des principaux défis auxquels sont confrontés les développeurs ». 

Cependant, dans cette complexité, au moins Google et Microsoft avancent de concert. En fait, ce nouveau « rapprochement entre les deux entreprises n’a rien d’anodin. Avec le lancement de Chromium d’Edge début 2020, Microsoft s’est rapproché de Google en utilisant la même architecture que son navigateur Chrome ». 

Toutes ces entreprises surveillent les actualités et les fonctionnalités des uns et des autres, tout en apportant chacun une spécificité réservée pour ses utilisateurs. 

Un effort collectif pour la compatibilité des navigateurs web 

De surcroît, comme le souligne blog-nouvelles-technologies.fr, Google et Microsoft ne sont pas les seuls acteurs en jeu pour améliorer la compatibilité des navigateurs. Leur projet commun, leur association a le nom « #Compat2021 ». L’objectif y est clairement identifié. 

Microsoft a annoncé être ravi de se « joindre à Google, à Igalia et à la communauté Web au sens large. L’objectif est d’engager des ressources dans un effort inter-navigateurs appelé #Compat2021, avec pour objectif des améliorations substantielles dans chaque domaine ». 

Pour ce projet, leur groupe de travail commun s’appuie sur les données d’utilisation des différentes fonctionnalités. En outre, le nombre de bugs, les votes positifs, des résultats de tests des différentes plateformes web. 

A terme, cette association impliquera autant les entreprises que les utilisateurs. Dans le sens cela devrait donner lieu à un profond changement pour tous sur le web. 

Jusqu’à présent, #Compat2021 est parvenu à souligner cinq pistes d’améliorations pour les navigateurs. Il s’agit des propriétés CSS suivantes :   

1. Flexbox. 

2. Grid. 

3. Ticky positioning. 

4. Spect-ratio. 

5. Transforms. 

Les navigateurs web se nourrissent des compétences de chacun 

Compétences de chacun

 

Chaque acteur de cette transformation en termes de compatibilité web a sa part à jouer. Par exemple, l’équipe de Microsoft Edge va apporter des correctifs à Chromium dont il s’est aussi inspiré au départ d’où une bonne expertise et analyse. Le but est pour eux de réussir les tests de la grille CSS en 2021

Enfin, parmi les actions en cours, nous pouvons noter les tests entre les différents navigateurs web et surtout l’amélioration de l’inter-compatibilité entre les uns et les autres. 

En somme, la compatibilité des navigateurs web fait un grand pas en avant avec Google, Microsoft et d’autres entreprises qui s’associent. Pour les entreprises et pour les particuliers, les correctifs et changements devraient être majeurs dans les prochaines années ! Nous surveillerons la situation de près ! Spécialistes en Speech to Text, nous œuvrons à notre niveau à l’accessibilité numérique des contenus. Pour bénéficier de notre expertise, n’hésitez pas à nous contacter ! 

tester l'application Authôt

Vous parlez. Nous écrivons.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Vous aimerez aussi
6 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez